Implantation

Samedi, 28 Juin, 2014 - Lundi, 30 Juin, 2014

Après de longs mois d'attente, nous pouvons enfin redéposer le permis de construire...
 
Cette fois, le PLU modificatif est entré en vigueur, et donc on n'est plus obligé de se mettre parallèle à la route ni à moins de 5mètres.... ouf! On en profite pour planifier avec François, notre futur voisin, l'implantation de notre future maison!
 
Du coup, la question centrale qui se pose : où placer la maison ?
 
Compte tenu de la pente du terrain, la position de la maison va déterminer beaucoup d'autres choses, dont principalement le type de terrassement et de fondations. Rappelons qu'a priori, le sol est argilo-calcaire, et qu'il est donc nécessaire de prendre des précautions (à cause du phénomène de retrait gonflement des argiles). Dans le cas d'une construction classique par des professionnels, une étude de sol (dite G12), est obligatoire afin d'analyser le sol et d'être conseillé sur le type de fondations.
 
Cependant comme :

  • Ces études amènent souvent à la conclusion qu'il faut faire des fondations sur pieux
  • Le coût des pieux est très élevé
  • Nous n'aurons pas de garantie décénale, puisque nous allons faire nous même le gros oeuvre.
  • et comme nous avons eu de mauvais retours sur ce système de fondations par pieux.

 
Nous avons décidés:

  • De ne pas faire d'études de sol
  • Et d'écouter les conseils des gens du coin, et notamment de notre terrassier J.D.

 
Selon lui, compte tenu de la topographie de notre terrain, la meilleure solution est de faire un garage semi enterré. Les avantages sont:

  • très faible altération du terrain naturel
  • 90 m² supplémentaires! pour le stockage, le bricolage,... Lorsqu'on souhaite s'installer à la campagne et faire les choses soi même, apparement "on manque toujours d'espace de stockage"!
  • tous les avantages du vide sanitaire
  • avantages thermiques d'être semi entérré.

 
Pour quelques inconvénients:

  • Nécessité de gérer l'étanchéité sur les murs semi enterrés du garage.
  • Plus de beton: murs du garage en parpaings. Hourdi, pour le plafon du garage.

 
Pour la taille des fondations, il préconnise de les faire de 60cm car, c'est leur largeur et pas leur profondeur qui leur confèrera leur résistance. Il lui faudra creuser jusqu'au "bon sol", mais compte tenu de son expérience du terrain, nous lui faisons confiance.
 
Cela permet, de ne pas enterrer la maison (perte de cachet, problèmes de ruissellement d'eau, altération de la pente naturelle du terrain).
 
Du coup, en trois jours, on a :

  • fait l'implantation de la maison et du chemin pour y accéder
  • rencontrer des fournisseurs/artisans,
  • mais surtout sympatisé avec nos futurs voisins et les vendeurs du terrain,
  • modifié les plans pour y ajouter un garage,
  • déposé (une dernière fois ?) le permis de construire.

 
 
 

S'abonner pour recevoir par mail des nouvelles du Biquet's

s'inscrire pour recevoir par mail des nouvelles du Biquet's
Vous pourez être informés des évènements sur le lieu et des chantiers participatifs, de l'avancée du chantier...!

Étiquettes dans Mots clé