Les fondations

Mardi, 11 Novembre, 2014 - Jeudi, 13 Novembre, 2014

Dans cette auto-construction, nous avons renoncé à faire une étude de sol G12 car dans tous les cas nous n'aurons pas d'assurance decénale...
Nous sommes sur sol argileux, et donc soumis aux risques du phénomène de retrait gonflement des argiles: http://www.argiles.fr/
 
Puisque nous avons au final choisit de faire un garage semi enterré, en guise de lieu de stockage, plusieurs choix s'offraient à nous pour les fondations.

  • Des semelles filantes larges
  • Un radier beton
  • D'autres fondations moins conventionnelles comme certaines "en pneu"   , ou d'autre sur micropieux en accacia,...

La troisième solution nous a semblée trop risquée : ces techniques utilisant moins de bétons et plus de matériaux naturels ou de récuppération bien que séduisantes, sont peu connues des professionnels du batiment, et assez avant gardistes. Sur une aussi grande surface au sol, il y a peu d'expérimentations de ce type. N'étant pas des professionnels de la construction, nous avons choisi de ne pas prendre de risques, et avons donc laisser tomber cette idée.
La solution du radier, bien que couteuse et gourmande en béton à ses avantages, surtout sur les "mauvais sols" à faible portance...
Finalement  notre choix s'est porté sur des fondations périphériques, appellées aussi semelles filantes. Afin de se prémunir contre les désordres possibles compte tenu des argiles, plusieurs personnes nous ont conseillés de les faire de 60cm de large. Avec un ferraillage renforcé, deux longrinnes transversales pour rigidifier l'ensemble, des plots pour les poteaux,  ça ne devrait pas bouger!
Voir les plans plus précis. (Nous avons aussi ajouté les plans des maçonneries du sous sol).
 
De façon plus détaillée:

  • profondeur: compte tenu de la carte de France des zones de gel et de l'altitude de notre terrain (références: voir photo + livres) nous choisissons de creuser les fondations entre 60cm et 70cm de profondeur (partie inférieure de la fondation à 70 cm du niveau 0 de la terre du garage).
  • hauteur: la hauteur de la fondation sera de 30 cm. Elle surmontera une couche de propreté de 5cm.
  • couche de propreté: beton de ciment (sable + gravier + ciment) dosé à 150 kg par m3 coulé en fond de fouille pour éviter que le béton structurel soit en contact avec la terre et pour gommer les irrégularités de terrassement.
  • ferraillage: Pour le ferrallage des semelles, nous avons fait le choix d'utiliser un ferraillage renforcé

La dénomination des ferrailles renforcées est ELS 40-20. Si nous avions choisi de réaliser seulement des semelles plates, la désignation des aciers aurait été S45
A noter que lors de la mise en oeuvre il faudra impérativement que l'enrobage du feraillage soit suffisant. Le minimum est 5 cm, c'est à dire qu'il faut au minimum 5 cm d'écart entre l'extrémité suppérieure de la couche de propreté et l'extrémité inférieure des aciers (ceci étant pour éviter tous les risques de corrosion de l'acier qui fragiliserait grandement la structure). Pour ce faire la technique utilisée est de mettre des morceaux de parpaings cassés de 5 cm sur lesquels, on dépose le ferraillage.

  • semelles isolées : il y a 6 semelles isolées dans la construction (2 plots centraux + 4 plots de la terrasse). Comme le montre la photo, ils seront solidaires des fondations périphériques grâce à des longrines (voir ci dessous). La taille de ces semmelles est 60cm x 60cm et 30 cm de profondeur surplombant une couche de propreté de 5cm. La dénomination des aciers est SC 55.
  • longrines de renfort : Pour renforcer la structure, des longrines de béton armée seront utilisées. Deux d'entres elles relieront les plots centraux aux semelles Nord et Sud conférent à l'ensemble une résistance importante, deux autres solidariseront les plots aux extrémités Est et Ouest qui supporteront les poteaux de terrasse. Leurs dimentions est ....
  • Terre électrique : il existe principalement deux façons de mettre à la terre une maison individuelle. Le ceinturage à fond de fouilles, ou le piquet de terre en sous sol.  Nous avons choisit la deuxième solution, donc cette action se déroulera dans une étape ultérieure.

Remarques importantes sur la mise en oeuvre:

  • Couler les fondations très rapidement après le terrassement : Pour éviter des désordres dus à l'argile et à l'humidité, il est recommandé de couler les fondations dans la foulée du terrassement.

Ainsi l'équipe de choc (Gégé et Floppy aidés de Renaud le premier jour) a pu ferrailler et faire venir la toupie pour couler les fondations avant la pluie...
Ainsi pour ces fondations, il nous aura fallu 3 toupies dont une équipée du tapis roulant de 16 m (pour la partie la plus éloignée du chemin d'accès). Soit un total de 20 m3 de béton BPS EN 206-1 - C20/25-XC1-CL0.40-Dmax22-S4.

S'abonner pour recevoir par mail des nouvelles du Biquet's

s'inscrire pour recevoir par mail des nouvelles du Biquet's
Vous pourez être informés des évènements sur le lieu et des chantiers participatifs, de l'avancée du chantier...!

Étiquettes dans Mots clé