Week end riche, très riche

Samedi, 22 Août, 2015 - Lundi, 24 Août, 2015

Ce week-end, on a mêlé chantier et bébé en accueillant Laura et le petit Yao.
Du coup, Yao est plutôt sage et souriant, Floppy un peu gaga avec les enfants mais plutôt bon consolateur, le mobile home plutôt agréable en cette période et quand même assez grand... Enfin, on va quand même attendre la fin de la construction avant de faire des petits biquets...

Donc entre deux gazouillements, berceuses rock, séances de musculation pour bébé et pour nous (il est plus tout léger Yao)... On a :
 
- Monté une mezzanine après avoir fabriquer des boulons sur mesure à partir de tiges filetées (PE et François : c'est bien de LA mezzanine dont on parle !)
- Ramassé 5 kilos de tomates cerises
- Trouvé l'emplacement du puits en rouge sur les photos dessous (grâce au sourcier) :
D'après lui, trois veines souterraines traversent notre terrain dans sa partie agricole, une petite du figuier du voisin vers le sud-est du terrain (10L/min à environ 15 m de profond), une un peu plus importante du milieu du terrain du voisin jusque dans le thalweg de notre terrain (20 à 25L/min à environ 11-12m de profond), et une dernière plus importante du sud-ouest  du terrain vers l'angle entre notre terrain et celui de la voisine (40L/min à environ 11-12m de profond).
Du coup, on obtient une bonne localisation pour un puits en prenant l'intersection entre les deux plus grosses veines : 60L/minutes à 11 -12 m de profond. Ce qui fait une note de 9/10 pour cet emplacement.
- Fait l'implantation de la marre et des souels qui en découlent avec une pente de 2%...
- Calculé les distances pour les besoins en tubes, gaines et tuyaux qui seront enterrés pendant le terrassement dans 2 semaines... (pour l'alimentation électrique du puits et du coin des amis au sud-ouest, des eaux usées, du drain...)
- Rencontré Phyto-Epur pour discuter phyto-épuration, pédo-épuration et toilettes sèches. On doit encore un peu réfléchir pour étudier les différentes possibilités qui s'offrent à nous. Le concept de toilettes à lombric-compostage pourrait être bien, vu la configuration de notre sous-sol et de nos toilettes. Et la pédo-épuration une solution simple et économique.
 
Puis à peine rentrés à Toulouse, un repas/discussion avec les charpentiers sur l'organisation et la technique de mise en oeuvre de la charpente pour la paille. Car ils revenaient tout juste de Montargis où avaient lieu les journées européennes de la construction paille. Ils en sont revenus avec des idées pour notre maison et des contacts intéressants pour notre chantier... Une technique avec une charpente poteau-poutre intérieure, la paille en extérieur sanglée régulièrement mais sans ossature secondaire. Le tout décrit dans un bouquin : Technique de construction en paille d'Eddy Fruchard et Virginie Piaud avec des exemples qui ressemblent pas mal à notre maison... Un seul doute, la dalle (hourdis beton) supportera-t-elle que les poteaux portant la charpente ne soit pas sur les parpaings mais un peu décalés vers l'intérieur de la maison...? D'après les premiers retours "d'experts" oui mais on va demander l'avis de plusieurs experts (calculs à l'appui) pour être sûrs...
 
Du coup avec Floppy on enchaîne par une soirée calpinage pour ajuster nos dimensions de fenêtres à la taille des bottes de paille... On fignolle les plans pour avoir tout ce qu'il faut le jour J.
 
Autant dire, un week end prolongé chargé en réflexions en tout genre...
 
Et encore une vue à couper le souffle au Biquet's samedi soir, après l'orage.... un double arc en ciel entier magnifique.
Et dimanche matin au réveil, deux chevreuils sur le terrain...

S'abonner pour recevoir par mail des nouvelles du Biquet's

s'inscrire pour recevoir par mail des nouvelles du Biquet's
Vous pourez être informés des évènements sur le lieu et des chantiers participatifs, de l'avancée du chantier...!

Étiquettes dans Mots clé